Propagation du son : généralités sur le son

Propagation du son : généralités sur le son

Le son se définit simplement comme une vibration de molécules. Or, le réduire à cette expression serait beaucoup trop simpliste, étant donné que les vibrations qui le composent peuvent fortement varier, donnant ainsi des bruits, des sons aigus ou des sons graves. En effet, le son se propage sous forme d’ondes, que les récepteurs de l’oreille perçoivent. Généralités et caractéristiques, voici l’essentiel sur la propagation du son.

Comme énoncé plus haut, le son est une onde produite par la vibration d’un objet. Les vibrations qui se déplacent dans l’atmosphère se traduisent par un message électrique. Le cerveau interprète ce dernier une fois qu’il est perçu par les oreilles. On caractérise un son par sa fréquence et son intensité :

  • La fréquence est exprimée en Hertz (Hz)
  • L’intensité est exprimée en décibels (dB)
“Connaître les spécificités du son s’avère indispensable pour réaliser un traitement acoustique. Il faut noter que c’est le sens de l’ouïe qui permet aux humains et aux animaux de percevoir les sons. On désigne par acoustique la science qui étudie le son.”
Propagation du son : les sons audibles et inaudibles
Bien que la fréquence et l’intensité des sons reste les mêmes en tout temps, ils ne sont pas perçus de la même façon par tout le monde et encore moins par l’Homme et les animaux. Il arrive par exemple que des chiens se mettent à aboyer soudainement, sans que les personnes autour ne comprennent pourquoi.
Cela peut s’expliquer par des sons aigus qu’ils ont perçus, mais qui sont inaudibles par l’oreille humaine. En effet, nous ne pouvons percevoir que des sons d’une fréquence comprise entre 20Hz et 20000Hz. Au-delà de cette fréquence, nous ne pouvons donc plus entendre le son, contrairement à un chien, qui peut percevoir des sons très aigus.
On qualifie les ondes sonores inférieures à 20Hz d’ondes infrasonores et celles supérieures à 20000Hz d’ondes ultrasonores. Toutefois, seule la gamme de fréquences à laquelle l’oreille humaine est sensible, est considérée lors de la réalisation d’une isolation phonique mur.
Les sons agréables et désagréables
“Les bruits et les nuisances sonores peuvent être sources d’anxiété et d’angoisse. De la même façon, les sons agréables procurent une sensation de bien-être.”
Les sons agréables
  • La pluie
  • Les ronronnements
  • Les chuchotements
  • Les vagues
  • L’eau qui coule
Les sons désagréables
Il existe aussi des sons nuisibles à l’oreille humaine. Parmi les pires, on retrouve :
  • Les pleurs d’un bébé
  • Les sons émis par les personnes qui s’exclament trop fort
  • La toux
  • L’éternuement
  • Les ronflements
  • Les bruits de chantiers
Les sons musicaux
La musique fait généralement partie des sons agréables. Dans un son musical, certaines fréquences sont associées les unes aux autres. On distingue 3 catégories d’instruments de musique :
Les instruments à cordes
Sont classés parmi les instruments à cordes : la guitare, le violon et le sitar. Ils sont équipés d’une chambre à air, pouvant accroître l’intensité du son émis. Quant à la hauteur ou stridence du son, elle est altérée en modifiant la longueur de la partie vibrante de la corde.
Les instruments à vents
On retrouve dans cette catégorie : la flûte, la trompette et l’harmonica. C’est la colonne d’air vibrant à l’intérieur de l’instrument qui produit le son. Tout comme pour les instruments à cordes, la stridence change en fonction de la longueur de la colonne d’air vibrante.
Les instruments à percussions
Ils regroupent le tambour, le dholak et le tabla. C’est la vibration de la membrane ou de la peau qui émet le son. Quant à la stridence, elle est modifiée suivant l’augmentation ou la diminution de la tension de la membrane.
Les sons dans les bars et les boîtes de nuit

Les bars et boîtes de nuit sont des lieux bruyants, étant donné que l’une de leurs principales activités est l’exploitation de la piste de danse. C’est pourquoi, le volume sonore dans ces établissements doit être limité à 102dB. De même, les propriétaires doivent réaliser une étude acoustique, se composant d’un diagnostic et d’une description de l’équipement technique permettant d’assurer le respect de la réglementation sonore, en vue de garantir le confort acoustique du voisinage.